Rechercher

La grande détoxification - 2

Après la lecture du précédent blogue, nous avons tous épuré nos maisons en retirant les

produits potentiellement toxiques de notre environnement immédiat et vidé nos réfrigérateurs. Presque devenus des herbivores en carence de toxines, nous sommes prêts pour la suite de ce grand nettoyage.


Risque de bien-être accru

Cette cure de 8 semaines peut être prolongée à votre convenance. Je vous propose d’observer les transformations de votre corps durant le processus, vous pourriez être surpris par la diminution de petits inconforts quotidiens que vous aviez associé à tort avec la vieillesse. Cette cure vous expose à un sentiment de légèreté avec la diminution de vos raideurs articulaires et un retour inattendu de votre ventre plat. Ce nouveau sentiment de jeunesse pourrait vous faire perdre la tête par trop de clarté mentale. Restez donc prudents!


Pour entreprendre votre ménage intérieur, rien de tel que de stimuler votre métabolisme par de l'activité physique régulière. Pour les grands sportifs, adeptes de la farniente, je vous propose une version autonettoyante en mode minimum d’effort en utilisant un sauna sec ou une visite au spa. Mais, dans tous les cas, assurez-vous de transpirer minimalement 20 minutes quotidiennement suivi d’une bonne douche fraîche afin de retirer la pellicule de toxines de la surface de votre peau.


Il est temps de prendre soin de votre usine d’épuration, votre foie, pour vous assurer qu’elle est en état pour la charge de travail supplémentaire qui s’en vient. Après le passage par le foie, les toxines vont prendre différents chemins afin d’atteindre la sortie corporelle. Elles prendront l’avion vers les voies aériennes de vos poumons, la voie terrestre jusqu’à votre peau. Certaines préféreront la longue croisière urinaire pour visiter les calices rénaux mais la majorité, par manque de préparation, vont se retrouver dans la merde!


Le foie

Je vous propose de prendre tout au long de la cure une teinture de Chardon Mari (50 gouttes sous la langue 3x par jour), puis de transposer l’amertume de votre cœur face à vos nouvelles restrictions alimentaires dans votre assiette en choisissant des aliments amers qui sauront stimuler les sécrétions de votre foie tels que le radis noir, les endives, la chicorée et autres.


La constipation

Pour les restreints de l’arrière-train, assurez-vous que vos intestins évacuent les selles au quotidien. Pour ce faire, consommez deux pruneaux séchés chaque matin, que vous avez préalablement laissés tremper durant la nuit. Ajoutez des graines de lin moulues et un filet d’huile à votre premier repas. Buvez 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Activez votre corps, marche, vélo, ski de fond puisque le mouvement des jambes et la respiration stimulent le mouvement de vos intestins.


Le « yoga des organes »

Je vous propose une séquence d’exercices qui vous accompagnera tout au long du processus de nettoyage en stimulant et dynamisant vos émonctoires.


Vidéo version courte:


Video version longue:


L’équipement

La cure proposée utilise une base de jus fraichement pressé. Mais la façon dont on extrait le jus affecte beaucoup sa qualité en vitamines et en minéraux. L’outil idéal est un extracteur à jus muni d’une vis permettant de broyer lentement les aliments tout en conservant leurs nutriments et leurs propriétés actives (https://www.juiceromega.com). Un mélangeur électrique pourra très bien faire l’affaire (https://www.vitamix.com) avec l’avantage de conserver les fibres. Évitez les centrifugeuses qui broient les aliments à trop haute vitesse.


Épurés, dynamisés et équipés, vous êtes prêts à commencer!



La cure : semaines 1 et 2


Commencez par deux semaines de jus vert, à jeûn, le matin qui sera reminéralisant, anti-oxydant et alcalinisant. Voici la liste des légumes, fruits et herbes biologiques proposée pour la base de votre jus vert : betteraves avec ses feuilles, bettes à carde avec ses feuilles, gingembre, carottes avec ses feuilles, kale, luzerne, menthe verte, coriandre, persil, feuilles d’ortie fraîche, céleri-rave, feuilles de pissenlits, pommes, poires et autres.

Ajoutez du vinaigre de cidre de pomme (2c. à soupe), huiles pressées à froid autre que l’huile d’olive (4 c. à soupe) et du citron.

La cure : semaines 3, 4 et 5

À la troisième semaine, ajoutez progressivement les herbes médicinales suivante à votre jus en les introduisant sous la forme d’une infusion (1 tasse) ou d’une teinture mère (30 gouttes) :

1) Racines de pissenlits, d’ortie ou de bardane, des plantes très minéralisantes qui vont stimuler le péristaltisme de vos intestins en aidant à adoucir le processus d’élimination.

2) Fleurs de calendes ou de gallium aparine pour stimuler la circulation lymphatique et l‘élimination des toxines.

3) Fleurs de trèfle rouge ou des feuilles de plantain qui commenceront en douceur la chélation des toxines de surface.

Ces plantes entameront le processus de décrassage de vos cellules.


La cure: semaines 6, 7 et 8

Incorporez à votre jus vert, en maintenant les plantes de la semaine 1 à 5, les derniers ingrédients afin de déloger les toxines de la profondeur de vos tissus:

1) Chlorelle ou spiruline (5 grammes en poudre) qui sont de puissants chélateurs pour faire sortir les toxines et les métaux lourds.

2) Orme rouge ou argile verte (5 grammes en poudre) pour absorber les toxines venant d’être mises en circulation.


Mot de la fin

Durant la cure, à tout moment, si vous éprouvez des sensations de mal-être, reculez dans les étapes et diminuez simplement les quantités. Le grand nettoyage peut prendre le double ou même le triple du temps sans aucun problème. Pour ceux et celles qui voudraient approfondir le sujet, je vous recommande chaudement l’école d’herboristerie FloraMédicina qui propose un programme de détoxication complet et disponible sur leur site Internet (https://www.floramedicina.com/courses).


Pieds enracinés par l’expérience, le cœur au moment présent, je regarde vers l’avenir.

Ge DR.

434 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout